Vivre de passifs : mythes et réalités

Vivre de passifs : mythes et réalités

Note: Cet article a été réalisé dans le cadre d’un carnaval d’articles ayant pour thème le succès. Je vous invite à suivre ce carnaval et à aller découvrir les différents articles qui y sont proposés!

 

Ah, les produits passifs! J’avais si hâte de vous revenir avec un carnaval d’article. Celui-ci fait tellement bien écho à celui sur l’affiliation. Ce dernier présentait les revenus passifs tirés de la vente de produits d’autrui. Dans le cadre de cet article, je vous parle de passifs sur vos produits.

Entendons-nous sur des bases communes. Un produit passif est un produit créé une fois, qui peut être vendu à l’infini, sans échange de votre temps durant la transaction. Ils ne sont donc pas des produits tangibles qui nécessitent manutention, comme des t-shirts, cahiers ou un agenda. Ce sont des produits web, comme des audios, des formations en ligne, des ebooks, des programmes de vidéo, etc.

Si je peux vous jaser des mythes et réalités du passif, c’est que j’en ai des tonnes, de produits passifs! Passant de l’abonnement avec Ma voix, ta voie, à la vente d’audio et d’ebook, mais également aux licences de Maître zen vendues aux écoles, et à mon programme d’autohypnose Sexualité épanouie! Je vous en parle parce que j’y crois, aux produits passifs. Parce qu’ils me génèrent tous, à leur façon, des revenus alors que je suis occupée dans d’autres sphères de ma vie. Ils génèrent tous des revenus à la hauteur de l’amour que j’y accorde (ou mon équipe), mais à ce sujet, je vous revient un peu plus loin dans l’article.

Dans les derniers mois, tant chez des clientes que des entrepreneures autour de moi, la course aux produits passifs était monnaie courante. Après tout, on veut toutes partager davantage notre savoir, monétiser notre blogue, augmenter nos revenus sans travailler davantage. Or, plusieurs se heurtent à une importante déception une fois leur produit lancé. Je le sais, je suis passée par là, moi aussi.

Un produit passif dont les gens ont besoin

La réalité est que oui, il y a un marché pour pratiquement tout. Mais, réalistement, il ne faut pas s’attendre à vendre une centaine d’ebook dans la semaine qui suivra votre lancement. À moins d’avoir des affiliés, un produit très niché, d’un sujet en vogue et une grosse liste courriel ou une communauté tissée serrée.

Prenons un exemple concret. Mon ebook Vis tes rêves, crée ta vie. Qui s’est déjà levé, un bon matin, avec un besoin profond de s’intéresser à réaliser ses rêves, aujourd’hui même? Vous comprenez que, dans l’échelle des besoins de Maslow, c’est tout en haut. Ce faisant, ce n’est pas un ebook qui va susciter un vif intérêt du premier coup. Il s’insère plutôt dans un mode de vie, par l’inspiration d’un quotidien où les rêves se manifestent. Toutefois, si je vous parle de mon micro programme Contrer l’éjaculation précoce, je suis certaine que vous saisissez qu’il se retrouve plus bas dans l’échelle des besoins de Maslow, et qu’un client hésite beaucoup moins longtemps avant de passer à la caisse 😉. L’un de ces produits me rapporte plus que l’autre dans une année, je vous laisse deviner lequel…

Le juste prix

Vous avez créé votre produit, il est bien garni de caramel et de chocolat de sorte à en faire un produit wow! Bravo, car ce n’est pas toujours le cas. On a toutes déjà acheté un guide quelconque qui avait un rendu assez bof merci, tant visuellement parlant qu’au niveau du contenu. Malheureusement, les produits cheaps font mal au marché des passifs. S’il s’agit d’un ebook, vous aurez davantage de difficulté à le vendre s’il est chiffré à 20 $ et plus. Pourquoi? Parce qu’on (et je m’inclus) est encore dans la mentalité qu’à ce prix-là, on est mieux de s’acheter un livre à la librairie sur le même sujet. Et, dépendamment de la génération de votre clientèle cible, il y a de fortes chances qu’un des freins soit en lien avec le fait que votre clientèle l’imprimera. Et j’en suis! Je fais imprimer au centre de copie tous les ebooks que j’achètent! Donc, ils me reviennent bien souvent à 35-40 $.

De la visibilité en tout temps

Votre produit est créé, c’est quoi la suite? C’est le temps de vous la couler douce, non? En fait, pas vraiment 😉 Pour que votre produit passif rapporte, et bien vous devrez passer du temps à travailler sa visibilité, et la visibilité de votre tunnel de vente. Travailler sur les témoignages des utilisateurs, voir avec votre tribu pour des alliances potentielles pour le promouvoir, le présenter à votre communauté de différentes façons, en vidéo, en photo, etc. Oui, vous n’échangez plus votre temps contre de l’argent directement. Mais vous avez toutefois des efforts de visibilité pour vous permettre de promouvoir ces dits produits passifs. À défaut de quoi, ils tomberont dans l’oubli et ne vous permettront pas de mettre du pain sur la table. La beauté de la chose, c’est que si vous trouvez la formule qui sera gagnante pour votre communauté, vous serez grandement récompensée par une caisse qui sonnera à des moments où vous serez afférée ailleurs. Ce qui vous laissera le temps de créer le produit passif suivant, complémentaire au premier idéalement, pour susciter l’intérêt de cette clientèle acquise.

Je ne peux conclure autrement qu’en vous invitant à créer vos produits passifs, en commençant par le bon pour vous. Celui qui sera pertinent pour la suite de ce que vous avez à offrir, qui est pertinent et alléchant pour votre communauté. Je suis de celles qui croient que less is more, alors plutôt que d’en créer une dizaine dans le prochain trimestre, concentrez-vous sur un produit, de grande qualité. Je vous promets que vous serez gagnante à long terme. C’est ce qui a fait ses preuves pour moi, en me permettant de travailler trois jours semaine, sans compromis sur mes revenus.

 

2018-12-10T20:37:36+00:00 11 Juin 2018|Stratégie|2 Comments

About the Author:

Consultante certifiée Nova et fondatrice de Ma voix, ta voie. Elle aide les entrepreneurs à déployer leur leadership et à élaborer une vision stratégique qui leur ressemble. Sa mission est d’aider les entrepreneurs passionnés à déployer leur potentiel et contribuer à concrétiser le changement qu’ils veulent voir dans le monde. Son pouvoir magique? Faire de l’ascension de l’Everest une aventure structurée afin d’être zen à l’arrivée.

2 Comments

  1. […] Vivre de passifs par Tania Boucher, Leadership & Stratégie […]

Laisser un commentaire