Sélectionner une page

L’impartition de la fonction ressources humaines se voit de plus en plus chez les PME. C’est un service qui a prit de l’ampleur avec la pandémie, au Québec et ailleurs et qui a permit à plusieurs organisations de sortir plus aisément de la crise grâce à un partenaire ressources humaines. Cet article vise à mieux comprendre l’impartition RH, à qui ce service peut être bénéfique, pourquoi s’y intéresser et comment, au quotidien, ça s’insère dans votre stratégie d’affaires. D’abord, partons d’une définition commune. L’impartition RH vise à confier une part ou l’entièreté de ses activités ressources humaines de son organisation à un consultant externe.

« Lorsque deux forces sont jointes, leur efficacité est double .  – Isaac Newton

Qui se prévaut de services d’impartition RH?

Les organisations dont la taille est trop petite pour justifier la création d’un poste en gestion des ressources humaines sont les premières entreprises visées par l’impartition RH. Ainsi, la taille d’une organisation n’est plus une raison de se passer d’un spécialiste du domaine. D’un autre côté, certaines entreprises se tournent vers l’impartition RH pour procurer une aide temporaire au professionnel RH déjà en poste. Enfin, d’autres utiliseront l’impartition afin de palier à l’absence d’un professionnel en ressources humaines qui se retrouve en congé maladie court terme.

Pourquoi se tourner vers l’impartition RH?

Dans le cas des entreprises de plus petites tailles, on rencontre deux inconvénients majeurs conséquents à l’absence d’un spécialiste en ressources humaines. D’une part, les gestionnaires en place et le personnel de soutien à la direction se retrouve généralement à assumer des responsabilités qui dépassent leur champ d’expertise. D’autre part, les organisations ont tendance à se structurer du mieux qu’ils peuvent, faute d’expert. Ils se référent souvent à des procédures et politiques connues dans leur parcours professionnel. Or, cette façon de faire peut certes combler des lacunes, mais crée une mosaïque de mesures qui manque de cohérence et qui ne répond pas tout à fait à vos objectifs stratégiques.

En présentiel, mode hybride ou en ligne, un spécialiste s’occupe de vos dossiers RH selon le nombre d’heure que vous souhaitez allouer. Vous obtenez ainsi une expertise de qualité tout en bénéficiant d’une économie sur les coûts d’une main d’œuvre spécialisée à temps plein. Cet ajout stratégique permet à une organisation de répondre avec agilité à la complexité des aspects légaux, opérationnels, structurels, stratégiques et humains de la gestion des RH. Au-delà de vos objectifs d’affaires, un partenaire ressources humaines dans votre organisation vous permet d’envoyer un message fort à vos employés: ils comptent pour vous et vous leur dédiez une personne ressource pour s’occuper d’eux.

Comment s’insère l’impartition au quotidien?

L’impartition RH s’insère dans une organisation en deux temps. Au point de départ, le consultant structure la sphère RH de l’organisation, en cohérence avec les préoccupations des gestionnaires, après les étapes préliminaires et de diagnostic RH. Ensuite, il offre un service sur tous les plans, c’est-à-dire que le consultant agit autant auprès des gestionnaires que des employés et fournisseurs externes. Les employés de ces organisations bénéficient ainsi d’une expérience complète face au département des ressources humaines, dans une version à temps partagé.

La planification demeure une clé importante de succès de cette collaboration. Le consultant et le client établiront ensemble les priorités en début et en cours de mandat afin que les heures allouées soient utilisées à bon escient, tout en laissant de l’espace pour les urgences qui surviendront. Il faut être conscient qu’un consultant en impartition demeure un consultant externe, qui offre d’autres services ou un service similaire à d’autres organisations. Selon les formules choisies et l’évaluation de vos besoins, le consultant aura un bloc de temps ou des journées fixes dédié à votre organisation, dans d’autres cas, il s’agira plutôt d’une banque d’heures réparties sur plusieurs jours, visant ainsi l’agilité selon les besoins.

À quoi s’attendre comme partenariat?

En fonction de l’évaluation des besoins, un nombre d’heures sera déterminé pour assumer la fonction RH. Certaines entreprises préfèreront débuter avec une plus grande banque d’heures afin de créer une base plus solide, pour ensuite continuer un forfait de type maintien. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise façon de commencer, celles-ci dépendent entre autres de l’état de la situation RH de l’organisation et de la disponibilité des acteurs clés pour les mandats prévus.

Évidemment, comme dans tout partenariat, une adéquation entre le dirigeant de l’entreprise et le consultant est nécessaire pour le succès de ce partenariat. Ces deux personnes clés auront à travailler en étroite collaboration à différents moments et le consultant sélectionné doit être en mesure de bien s’insérer à votre culture d’entreprise. Vous avez donc tout intérêt, lors des rencontres préliminaires au mandat, de faire preuve de transparence. Vous bénéficierez ainsi d’un partenariat solide et efficace. Après tout, la gestion des RH, c’est un travail d’équipe!

Que retenir de l’impartition RH?

En conclusion, un consultant travaillant en impartition peut assumer toute la charge usuellement assumée par une ressource à l’interne. Il n’y a plus d’excuse pour vous priver de l’expertise d’un professionnel en ressources humaines. Le monde du travail a changé, les attentes des employés  ne sont plus ce qu’elles étaient. Ajouter un professionnel RH à votre stratégie d’affaires ne peut qu’être bénéfique à votre culture d’entreprise, à l’expérience employé de vos collaborateurs et à votre marque employeur. Qui sait, cet ajout sera peut-être ce qui vous distinguera de votre compétition! Ne laissez pas la gestion des ressources humaines au hasard ou être délaissée par vos gestionnaires, faute de temps. Vos employés sont au cœur de votre stratégie d’affaires, confiez leur bien-être au travail à un partenaire RH d’expérience.